VAE Titre Professionnel ECSR

LA VAE, QU’EST-CE QUE C’EST ?

Toute personne, quels que soient son âge, sa nationalité, son statut et son niveau de formation, qui justifie d’au moins 1 an d’expérience en rapport direct avec la certification visée, peut prétendre à la VAE. Cette certification qui peut être un diplôme, un titre ou un certificat de qualification professionnelle doit être inscrite au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

POURQUOI FAIRE UNE VAE ?

Depuis 2016, le Titre professionnel ECSR remplace le BEPECASER.

Le Titre professionnel est une certification du ministère chargé de l’emploi, il est délivré au nom de l’Etat, il représente une reconnaissance officielle d’une qualification professionnelle, inscrit au RNCP (répertoire national des certifications professionnelles) accessible par une formation ou par une validation des acquis de l’expérience (Niveau III)

Détenteur du Titre professionnel ECSR, en plus de l’enseignement de la conduite,

Vous pourrez aussi animer des séances de sensibilisation à la Sécurité Routière pour développer et entretenir des attitudes positives dans le respect du partage de la route mais aussi plus largement de la vie citoyenne et du développement durable.

Mais pourquoi passer le Titre pro quand on est déjà titulaire d’un diplôme permettant d’enseigner la conduite ?

· Obtenir une certification

· Mettre en cohérence sa certification avec son niveau de responsabilité

· Valider son expérience pour soi

· Faire reconnaître ses compétences

· Obtenir un niveau de qualification permettant d’accéder à une formation d’un niveau supérieur ou de s’inscrire à un concours

· Changer d’emploi

· Evoluer professionnellement / Obtenir une augmentation ou une promotion professionnelle

· Développer sa confiance en soi

· Et en ce qui concerne le TP ECSR, accéder aux fonctions qui ne seront confiées qu’aux détenteurs du TP (CECUR)

· En 2019, si vous n’avez pas encore passé les mentions 2roues ou PL, vous ne pourrez plus le faire avec votre BEPECASER. Avec le TP obtenu dès maintenant, vous pourrez passer directement les CSS (remplaçants des mentions)

COMMENT SE PASSE UNE VAE ?

En 4 étapes :

1) Faire une demande de recevabilité à la DIRECCTE en remplissant un document CERFA et en joignant les preuves de son expérience

2) Une fois l’accord reçu, faire une demande prise en charge financière auprès de l’ANFA (ou autre OPCA) : voir partie suivante pour plus d’explications

3) Un accompagnement de 50 heures pour toutes les démarches administratives et la préparation méthodologiques aux épreuves d’examen notamment l’entretien avec le jury, l’aide à la rédaction des supports nécessaires à la validation, etc

4) La journée d’examens se déroulant chez CIPECA

Comment financer une VAE ?

1) Vous êtes salarié :

La VAE est à l’initiative de votre employeur : Votre employeur peut vous proposer de prendre en charge votre démarche de validation des acquis dans le cadre du plan de formation de votre entreprise.

Ces dépenses couvrent :

· les frais relatifs à la validation (frais d’inscription, actions de validation, constitution du jury…) ;

· les frais relatifs à votre accompagnement à la préparation de cette validation, après la décision de recevabilité ;

· votre rémunération dans une limite de vingt-quatre heures.

Lorsque la VAE est financée par votre employeur dans le cadre du plan de formation, une convention doit être conclue entre vous, votre employeur, et l’organisme ou chacun des organismes qui intervient en vue de votre validation des acquis de l’expérience.

La signature de la convention tripartite marque votre consentement à l’action de VAE.

La VAE est à votre initiative : Les modules d’accompagnement à la VAE sont éligibles au CPF (sauf épreuves de validation)

2 solutions :

sur le temps de travail : obtenir l’autorisation de l’employeur/ prise en charge par l’employeur ou par l’ANFA

Hors temps de travail : aucun impact sur votre poste/demande de financement à faire en nom personnel auprès de l’ANFA

2) Vous êtes non salarié :

Si vous êtes travailleur indépendant en général, ou bien travailleur non salarié ressortissant de régimes particuliers tels que les artisans, exploitants agricoles ou exploitants de pêche maritime et de culture marine, vous bénéficiez personnellement d’un droit à la formation, dès lors que vous êtes à jour du versement d’une contribution spécifique destinée au financement des actions de formation professionnelle continue.

Vous pouvez donc bénéficier de toute action de formation entrant dans le champ de la formation professionnelle continue et, par conséquent, des actions liées à la VAE.

Pour financer les frais liés à une VAE, vous devez vous adresser au fonds d’assurance formation (FAF) qui gère votre contribution. Ce dernier fixe les priorités, les critères et les conditions de prise en charge des demandes présentées.

· Si vous êtes commerçant ou travailleur indépendant, vous devez vous adresser à l’Agefice (Association de gestion du financement de la formation des chefs d’entreprise) ;

· Si vous êtes artisan, vous devez vous adresser au Fafsea et à la chambre régionale de métiers dont vous dépendez.

Pour votre entourage :

La possibilité de se faire financer les actions liées à la VAE par un FAF, est également étendue à l’entourage proche du non-salarié :

· Conjoints, collaborateurs ou associés pour les travailleurs indépendants, les membres des professions libérales et des professions non salariées ;

· Conjoints, collaborateurs ou associés, ainsi qu’aux auxiliaires familiaux pour les artisans ;

· Conjoints, pacsé, concubins, membres de la famille pour les chefs d’exploitation ou d’entreprise agricole ;

· Conjoints et pacsés, collaborateurs ou associés pour les chefs d’entreprise de cultures marines, travailleurs indépendants et chefs d’entreprise de moins de 10 salariés de la pêche marine.

3) Vous êtes demandeur d’emploi :

Prise en charge financière par Pôle emploi

Lors de l’entretien, votre conseiller peut vous proposer d’entrer dans une démarche de VAE ou vous pouvez vous-même demander à en bénéficier si vous remplissez les conditions d’expérience requises en rapport avec la certification visée. Un formulaire de demande d’aide à la VAE est proposé par Pôle Emploi et rempli lors d’un entretien avec un conseiller.

Prochaines sessions:

Tout au long de l’année, à la demande, n’hésitez pas à nous contacter !

Tarif :

– 50h d’accompagnement, de conseils méthodologiques, pédagogiques, d’aide à la rédaction des supports

= 2500€ + 200€ pour la journée d’examens